l’Argentine en liberté 2018 2019

Nous sommes arrivé en Argentine après avoir traversé une bonne partie de l’Uruguay et le Brésil les distances sont incroyablement longues , les argentins ne parlent pas en kilomètre mais en temps et comme les routes sont souvent défoncées on ne fait pas de grosse moyenne.

Visite d’une grande propriété ou l’on fabrique le Maté véritable institution en Amérique du sud on voit souvent des personnes avec leur maté à la bouche toute la journée il y a même des distributeurs d’eau chaude dans les stations services . 

Les camions livrent des pochent de cette plante afin qu’il soit traité pour la consommation.

CORIENTES

Nous avions prévu la visite de cette réserve naturelle depuis longtemps , pour accéder à ce site nous devons emprunter une piste sur 73 km  x 2 puisque il faut revenir sur ces pas pour retrouver la route goudronnée.

PORTAL GALARZA, RESERVE NATUREL DEL IBERA

Ce parc naturelle représente une superficie de 13000 km2 , les prairies et les savanes abritent 628 espèces animales dont la moitié de tous les oiseaux du pays on en verra que quelques un ces déjà  beaucoup.

Une barque nous  conduit dans des petits canaux qui débouchent sur un grand lac et  la tout près de nous des centaines de caiman nous observent le guide nous rassure, pas de danger .

DES CARPINCHOS

Après cette visite un bon déjeuner est cuisiné et servi par l’épouse du guide , l’après midi nous partons pour un trek pour  découvrir la savane du parc à la recherche d’animaux sauvage.

Ce  site est une merveille de la nature ou la bio diversité est omniprésente dans ce coin de paradis , c’est une visite qui se mérite à cause de la piste mais que l’on ne regrette pas .

DCIM102GOPRO

Ce site n’est par répertorié sur le guide du routard mais il le mériterait 20 minutes de sensation forte malheureusement sous une pluie battante.

DCIM102GOPRO

Dans la région des Misiones sur le chemin pour rejoindre San Ignacio site classé au patrimoine mondial  de l’humanité .

LES CHUTES D’IGUAZU

Les chutes et la végétation

Les chutes et la végétation

Les chutes d’Iguazu, en langue Guarani signifie, (Grande eau) il y a plus de 200 chutes ici sur un front de 2,7 km, dévalant au cœur d’une végétation tropicale exubérante,les chutes impressionnent par leur puissance et leur beauté c’est un spectacle de deux  journée féerique.

Découverte à 8 heures du matin des chutes en canot pneumatique ultra puissant , nous reviendrons complètement trempé mais avec le soleil nous sécherons très vite.

Vue du bateau

La réfraction de l’eau et du soleil produit de magnifiques arcs en ciel.

.

c’est un spectacle grandiose qui s’offre à nos yeux au fur et à mesure que nous évoluons sur le site.

Un rideau d’eau expression de Patricia .

Cette visite est vraiment un incontournable nous avons été transporté pendant ces deux jours dans un endroit totalement naturelle , les vues d’ensemble sont saisissantes et vertigineuses ,l’infrastructure du parc est telle que presque rien n’est laissé au hasard .

UN PYTHON

Voici ce que nous avons croisé sur la route le pauvre était plus en état de nuire la tête écrasé par une voiture je pense que c’est un python royal , comme nous avons déjà rencontré en Afrique.

Voila pour nous un moment privilégié s’arrêter sur la route et acheté directement ces bons produits directement au producteur . 

Rencontre sympatique

Après avoir  acheter quelques vivres sur la route  nous avons eu la bonne idée de nous arrêter pour la pause déjeuner face à un barrage de gendarmerie , intrigué par notre présence ils sont venus discuté un moment avec nous  très surpris de voir une voiture Française , ce fut un très bon moment que nous avons couronné par des échanges de casquettes Police de Corrientes et Police municipale de Genève. 

Aprés avoir passé plusieurs jours à Iguaçu nous reprenons la route direction Salta la distance qui sépare ces deux villes est de 1150 km les routes sont très droite sur des kilomètres ce qui permet de faire beaucoup de route dans une journée. 

Nous rencontrons une invasion de ce que nous appellerons des libellules géantes qui volaient très bas et  s’écrasaient sur le pare brise, et  dans les arbres et sur les poteaux téléphoniques les perroquets ont construit leurs  nids .

Salta

Salta et sa cathédrale

le centre de la ville de Salta est touristique nous visitons la célèbre cathédrale suivi d’une parilla (Assortiment de viandes grillées) dans un restaurant sur la place 9 de Julio,ombragé ou il fait bon s’attarder il fait 40 degrés.

Après avoir parcouru plus de 5500km en un mois notre mobil car à eu sa révision complète pour continuer le voyage dans de bonne condition.

Premier petit soucis

Si coté mécanique pour l’instant tout se passe bien , il en est pas de même pour le coté habitation du véhicule , nous avons cassé un verrin de notre tente de toit , résultat en attendant que la pièce commandé en France arrive nous avons opté pour la petite tente et nous allons visité les sites en Bolivie , nous reviendrons à Salta récupérer notre pièce pour de nouveau retrouvé notre chambre perché sur le toit. 

Nous sommes arrivé   à Tilcara petit village  qui se situe à environ 150 km de la frontière Bolivienne c’est un passage obligé pour tous les voyageurs, le touriste est très apprécié , paysage magnifique faisant penser au Méxique.

LES MONTAGNES AUX QUATORZE COULEURS

Nous avons décidé de passer la frontière de la Bolivie pour aller visiter les principaux sites du sud , c’est un spectacle majestueux qui s’offre à nos yeux à mesure que nous gravissons la montagne pour arriver au point culminant de 3780 mètres  on l’appelle la montagne aux quatorze couleurs j’ai pas compté mais c’est un bain de différentes couleurs qui habille la roche. 

Nous rentrons en Bolivie la suite du blog sera donc sur la Bolivie en Liberté .

Retour en Argentine

Nous sommes de nouveau à Salta dans l’attente de la réception et de la réparation   de nos verrins , quand tout cela sera résolu descente vers la Patagonie.

Départ de Salta

Notre toit surélevé est enfin réparé, après un mois d’attente nous avons reçu les vérins depuis la France et le lendemain  nous avons repris la route   vers  Cafayate  , en longeant la Cordillère des Andes .  

Le Los Castillos

Gigantesques citadelles  rocheuses posées sur la rivière du Rio.

La MYTHIQUE RN 40

Nous rejoignons la RN40 au départ de Cafayate qui descend jusqu’à  Ushuaïa.  

LE PARC NATIONALE DE TALAMPAYA

Ce parc s’étend sur 215000 ha d’une nature sauvage semi désertique très protégé, il est classé au patrimoine mondial de l’humanité, c’est une merveille à découvrir .

Pétroglyphes ( joli caravane de lama)
Le moine

Une véritable curiosité ce tube de 150 mètres de haut est creusé dans la roche par les pluies .

La cathédrale gothique avec ces fines aiguilles rouge.
Une mygale ou l'araignée Goliath la plus grande araignée au monde.
Lièvre géant d'Argentine, nous avons vu ces animaux dans le parc.
Lièvre géant d'Argentine
Lièvre géant d'Argentine

Nous sommes en direction de la péninsule de Valdès .

Depuis Saltat déjà 1887 km de parcouru mais il reste 2232 Km avant d’arriver à Ushuaia .

LA PENINSULE DE VALDES

Nous avons parcouru les 1887 km entre Cafayate et Valdès en trois jours pas de visite entre ces deux points.

La journée ou nous avons décidé d’aller en mer pour observer les baleines était bien choisi, la mer était d’un calme plat , nous avons tout d’abord vu les dauphins et puis ces énormes masses noirs de trente cinq à cinquante tonnes , qui s’approche de notre embarcation à un mètre , très impressionnant, la force tranquille. 

CIRCUIT AUTOUR DE LA PÉNINSULE DE VALDES

Pour pouvoir accéder à ces réserves inscrites au patrimoine de l’Unesco nous devons prendre une piste qui fait le tour de la péninsule , 250 km avec différents points d’observation.

LE GUANACO

Le guanaco fait  parti de la famille du lama il mesure 1,90m c’est un animal que l’on trouve en Patagonie ,qui est un véritable paradis pour la faune,qu’elle soi marine ou terrestre.

On séjournera plusieurs jours dans ce seul village Puerto Piramides de la péninsule qui dégage un charme du bout du monde .

PLAGE ISLA ESCONDITA

Aprés avoir fait 25 km de piste seul  dans la pampa Del Andaluse nous sommes arrivé à la plage de Isla Escondita , cette endroit n’est pas un parc un coin de paradis idyllique et très sauvage avec des colonies de lions de mer mâles femelles et bébés que l’on peut approcher sans trop les déranger, extraordinaire spectacle et très forte émotion.  

PUNTA TOMBO

C’est une réserve naturelle unique en sons genre, on y trouve la plus grande colonie de manchots au monde, on y accède par une piste de 25 km les manchots se font désirés .

Un fabuleux spectacle parmi les plus émouvants de Patagonie avec leurs adorables démarches de clown.

Après avoir parcouru 76 km de piste dans la pampa en roulant à 40 km/h nous sommes arrivé à Cabo Raso ou vivent une dizaine de personnes hommes et femmes dans des conditions extrêmes  en communauté en bord de mer, au dîner le Sado mouton grillé arrosé d’un malbec ancien cépage des vins du sud ouest de la France , retrouvaille de notre groupe de Français voyageurs.

Le matin sur les conseils des propriétaires de l’auberge nous sommes allé tous les deux sur une plage isolée à la découverte des lions de mer encore un  grand moment.

Au retour la piste était boueuse les rios étaient sorti de leur lit , piste très difficile mais une fabuleuse aventure.

PUERTO DESEADO

Nous avions prévu de visiter ce site exceptionnel, en nous rendant sur l’île au pingouin  , afin de découvrir une diversité , exceptionnel d’animaux , la météo ce jour la était au top grand soleil mer calme ce qui est très rare dans cette région.  

Les dauphins nous accompagnent .

L ILE AU PINGOUIN

Cette petite île est peuplé de lions de mer , et de deux sortes de pingouin les pingouins de Magellan  les gorfous sauteurs qui ont chacun leur territoire.

LES ORQUES

En regardant l’horizon voila ce que nous avons immortalisé,un orque qui chassait en     bordure de cote les lions de mer,  très rare en cette période .

LE GORFOU SAUTEUR

LES GORFOUS SAUTEURS

LES CORMORANS

Les cormorans sont des prédateurs pour les pingouins ils subtilisent les œufs et les nouveaux nées à leur maman  pour les manger .

LA BALEINE

LA BALEINE FRANCHE

Au retour nouvelle surprise, pour la seconde fois une baleine franche et son baleineau sont passés à quelques mètres de nous,  en quelques secondes la baleine et le petit passe sous notre embarcation grosse émotion .

JOURNEE MEMORABLE

Toutes les conditions étaient requises, capitaine et guide très professionnels dans une parfaite harmonie amicale , météo et tous ces animaux au rendez vous.

CAMPING LA PAMOLA

Un décor de far west sur la piste qui nous Emmène au site pétrifié.

LA FORET PETRIFIE

Ce site est un vestige exceptionnel situé dans la province de Santa Cruz,les éruptions volcaniques et la formation des Andes ont enseveli une parti de la Pataganie sous des tonnes de cendre et de lave certains arbres se sont pétrifiés et fossilisés  depuis cent cinquante millions d’années .

LA VICTORIA

Réplique du Magéllan nom du commandant , la Victoria fut le seul à boucler le tour du monde.

Guanacou qui traverse devant notre véhicule.

RENCONTRE INSOLITE

Un japonnais âgé de soixante dix ans tracte une remorque de 100 kilos en marchant , qui a déja parcouru 40000 km autour du monde depuis dix ans et qui voyage sans argent .

FIN DE PISTE

Nous avons rencontré un couple de Francais avec qui nous partageons la route et les bivouacs super moment de partage .

BIVOUAC

Un lieu insolite pour un bivouac mais aussi un havre de paix.

LES RENCONTRES

Comme tous les voyageurs nous visitons les même sites sur la route Ushuaïa , et c’est aussi l’occasion de nous retrouver lors  des bivouacs , la majorité sont des Français, des Suisses , des Allemands, et des Hollandais. 

LES VOLCANS

Nous sommes dans une région particulièrement volcanique , nous en profitons pour visiter différents volcans , en autre le 

l’IBIS A FACE NUE

l’Ibis à face nue mesure 45 cm et se rencontre du nord est au centre de l’Argentine il appartient à la famille des  Threskionithidae.

CALCEOLARIA UNIFLORA

Cette jolie fleur jaune du printemps en Pataganie appartient aux calcéolaires , c’est une plante herbacée de la famille des Scrophulriaceae ou des Calceolariaceae.

11 commentaires sur “l’Argentine en liberté 2018 2019

  1. Salut 👋 !

    Merci à vous de nous faire partager ce superbe voyage et ces magnifiques photos ! C’est un régale de te lire Philippe et de voyager avec vous deux à travers vos péripéties. Profitez bien ma8s faites attention à vous . Bonne continuation.
    Bien amicalement . Angélique

  2. Super! Quelles belles découvertes vous faites et … vous allez faire!
    Impressionnants ces carpinchos! Bonne viande pour les caïmans!
    Et pour vos nuits et bivouacs? Comment ça se passe en général?
    Bon voyage!

  3. Bonjour Philippe,

    Ça fait plaisir et ça donne envie de repartir toutes ces photos.
    Vous êtes bien dans le voyage maintenant..profitez en !

  4. Hello les voyageurs!

    Merci de nous faire voyager avec vous!
    Ça se passe bien les bivouacs de nuit?
    et l espagnol?
    Bonne route!

  5. Vous faites quoi ce weekend? Si ça vous dit, on va visiter la ferme aux crocos à Pierrelatte… 😉

Les commentaires sont fermés.